Mon arrêt pilule : Mon bilan 1 an après et quelques rappels essentiels

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui je viens vous faire mon bilant arrêt pilule 1 an après. Cet article n’a pas pour vocation de vous inciter à arrêter la pilule, mais j’avais envie de vous faire mes retours sur expérience. Idéalement j’aimerais que ce type d’article soit aussi lu par la gente masculine qui devrait, il me semble se sentir aussi concernés que nous !

miniature 1 an sans pilule

Les aspects très positifs que je constate 

Moins de migraines : C’est un argument de taille quand on sait que pas mal de mes migraines se terminaient la tête dans la cuvette des toilettes (migraine gastrique) et dans le noir absolu (migraine ophtalmique).

Moins de sautes d’humeur intempestives : plus grande capacité à affronter à passer à autre chose : j’ai moins envie de pleurer pour un oui ou pour un non comme cela pouvait être le cas il y a quelques temps, je me sens un peu plus normale un peu moins loque ^^.

Quasiment plus aucune irritation/sécheresse intime. Ça c’est un immense soulagement car j’avais carrément des fissures qui me faisaient très très mal et qui étaient soit disant psychosomatiques d’après les gynéco très compétents et très à l’écoute que j’ai pu consulter. Il m’arrive d’avoir quelques petites irritations mais elles sont minimes et durent moins longtemps.

La contrepartie un peu moins drôle 

– J’ai recommencé à avoir un peu de boutons je dois vous l’avouer, pas énormément hein mais un petit peu quand même. Ce qui est positif c’est que je parviens à les réguler grâce à de bons produits mais aussi grâce à une cure de Zinc .

– Je peux moins me permettre des écarts alimentaires alors que sous pilule je pouvais me permettre tout et n’importe quoi sans avoir le moindre bouton.

– Mes cheveux régraissent plus vite que sous pilule. Avant je tenais 3 jours, maintenant je tiens 2 jours mais je dois vous dire que je n’ai pas fait l’effort d’espacer volontairement mes shampoings.

Mon bilan / Ne pas oublier

Si je dois faire le bilan de ces 1 an je dois dire que même si les désagréments me cassent les pieds, ils ne sont pas suffisamment embêtants pour me convaincre de reprendre la pilule.

N’oubliez pas aussi qu’une pilule prise pendant trop longtemps peut vous faire rencontrer des soucis de fertilité le jour où vous aurez décidé de procréer.

N’oubliez pas que la pilule vous apporte 20 à 50 fois plus d’hormones synthétiques que ce que votre corps vous apporte naturellement…et vous prenez ce poison 3 semaines dans le mois, voire en continu tout le mois alors que vous n’êtes fertile que 5 à 7 jours dans le mois… logique, on se demande bien à qui cela profite.

N’oubliez pas non plus que la pilule cache la misère. Résultat, ce qui devrait en principe être évacué par la peau s’enterre bien profondément dans l’organisme. C’est un peu comme les shampoings avec du silicone ^^ il vous donne l’impression d’avoir de beaux cheveux et le jour où vous arrêtez ça vous vous apercevez que vos cheveux sont en fait en sale état ! (fallait bien en venir à la beauté à un moment ou l’autre :p )

Se drainer de la pilule

Certains laboratoires homéopathiques vous proposent de leur envoyer votre pilule et de vous en faire un drainage. Ce drainage aura pour but de vous faire éliminer plus rapidement les substances contenues dans la pilule. J’ai eu de bons retours mais n’ai jamais testé personnellement, je ne savais pas du tout que cela était possible. Pour rappel l’homéopathie n’est pas du tout dangereux, nocif. CA peut être une alternative à considérer pour celles qui souhaiteraient sauter le pas de l’arrêt pilule.

Voici la version vidéo de cet article

Et vous quelle a été votre expérience avec la pilule, votre arrêt pilule ? Quelle alternative avez-vous choisi ? 

Les ampoules de Zinc, mon meilleur partenaire anti-acné

Coucou tout le monde ! Aujourd’hui, une fois de plus, nous parlerons acné dans un nouveau billet. C’est un sujet qui revient souvent sur ma chaîne, sur mon blog, sans aucun doute parce que je ne supporte pas d’avoir des boutons et que je suis sans cesse à la recherche d’alternatives pour en venir à bout. Comme je me rapproche toujours un peu plus de résultats concluants, je viens les partager avec vous.

miniature video zinc

Avant je prenais la pilule, ma peau était donc faussement -Spot-free ! Je dis faussement car la prise d’hormones synthétique fait croire à l’organisme que tout va bien en le détraquant toujours un peu plus ! Suffisamment pour lui faire perdre le nord quand on les arrête et ça j’ai envie de dire, c’est l’effet secondaire « gentil » car des effets secondaires graves, il y en a pas mal mais pour ça je vous renvoie à une vidéo que j’avais faite il y a quelques mois pour vous expliquer pourquoi je souhaitais arrêter la pilule.

Aujourd’hui cela fait 11 mois que j’ai arrêté la pilule et mes hormones naturelles, maltraitées pendant presque 10 ans ont visiblement un peu de mal à s’en remettre, résultat des courses, quelques boutons pointent le bout de leur nez. J’ai beaucoup de mal à les faire partir. si je les tripote je me fais de superbes marques brunes ou pire je me crée de supers comédons sous-cutané qui me font mal.

Il y a 1 mois et demi, je décide de faire une cure de Zinc en ampoules, car j’ai cru comprendre que c’était conseillé pour les personnes qui ont de l’acné. C’est sans aucun doute ce qui s’est révélé être le plus efficace sur ma peau à ce jour depuis que j’essaie d’utiliser des produits anti-acné.

Qu’est ce que le Zinc ?

Il s’agit d’un oligo-élément qui a des propriétés antiseptiques ! Il favorise la cicatrisation et s’est révélé être efficace de manière équivalente à un certain antibiotique que l’on prescrit pour soigner l’acné : le tétracycline ! Tiens tiens, si seulement mon dermato m’en avait parlé avant de me prescrire la pilule !

zinc contre acne

Où trouver le Zinc et en quelle quantité en ingérer ?

Alors le Zinc se retrouve naturellement dans la nourriture mais attention car de nos jours la mauvaise qualité des aliments que l’on peut acheter les rend pauvres. C’est dans les huîtres, le porc, le veau et le blé que l’on retrouver les quantités les plus importantes en Zinc. Si comme moi vous pensez être en carence et songez à en faire une cure, vous pouvez acheter des ampoules qui sont faiblement dosées. La quantité idéale pour une femme adulte est de 8mg de Zinc par jour donc une petite ampoule est largement suffisante. Attention donc à ce que vous pouvez acheter sur internet notamment car une quantité trop importante en Zinc peut s’avérer dangereuse.

Les résultats sur ma peau

Depuis que je prends du Zinc, je n’ai quasiment plus aucun bouton, ma peau cicatrise beaucoup plus vite, je ne fais plus de comédons. Je remarque aussi que même durant la mauvaise période du mois, le Zinc est un excellent partenaire et s’avère très efficace. Enfin, grâce aux ampoules de Zinc je peux me permettre plus d’écarts en terme de gourmandise sans que je refleurisse à nouveau. Pour l’instant c’est la meilleure solution que j’ai trouvé en attendant que mes hormones se calment un peu.

Les résultats sur mon moi intérieur

Finalement je pense que les résultats se font aussi au niveau de mon moi intérieur car je suis une personne exigeante et j’aime être en mesure de contrôler ce qui m’arrive. Clairement, les boutons, ça me fait perdre confiance en moi, je me sens beaucoup plus facilement atteignable car le physique c’est ce que l’on voit en premier, je me sens plus vulnérable et je vais tout faire pour m’effacer car je ne vais pas avoir envie qu’on me regarde. Alors quand on parvient finalement à régler ce soucis, c’est une grande libération et on est beaucoup plus apte à sourire à la vie et à prendre un peu d’élan.

Alors honnêtement, si cette astuce peut vous donner un petit coup de pouce, vous m’en verriez très heureuse !

Je vous mets la version de cette article en vidéo, juste ici

Avez-vous déjà testé le Zinc pour vous aider à réduire l’acné ? Si oui qu’en avez-vous pensé ?

Mes produits naturels/bio terminés : Je rachète ou pas #5

Bonjour tout le monde,

Après plus de 2 semaines sans internet (le temps de mon aménagement) je reviens avec un article de produits terminés ou presque. En fin d’article vous trouverez la version vidéo.

mmniature produits terminés

Commençons avec les produits démaquillants

eau micellaire caudalie huile demaquillante melvita

Eau micellaire démaquillante, Caudalie

J’ai pris beaucoup de plaisir à utiliser ce produit, il sent bon et ne laisse pas la désagréable sensation d’avoir la peau encrassée. Elle démaquille très bien, même le mascara et ne pique pas les yeux. J’ai arrêté de l’utiliser tout simplement parce que le démaquillage au coton abimait trop mes cils mais aussi parce que j’en avais marre de m’être remise aux cotons.  J’ai été contrainte de le faire car mes carrés démaquillant des tendances d’emma étaient devenus inutilisables et je ne savais pas vers lesquels me tourner car sur le long terme, j’ai fini par être déçue de ces carrés que je trouve bien trop chers par rapport à leur qualité.

Nectar de roses, Huile démaquillante, Melvita

Elle est très efficace. Je n’aime pas spécialement l’odeur de la rose mais ici elle est douce et discrète donc aucun soucis. C’était l’huile qui avait, dans ma pharmacie, le plus haut taux d’ingrédients d’origine biologique (85%). Le packaging est adapté à l’utilisation. Ce qui a fait que j’ai souhaité l’arrêter c’est que sur le long terme elle me piquait les yeux. C’était pas insoutenable mais très désagréable et j’étais obligée de me frotter les yeux sur la serviette de suite après sinon les picotements se poursuivaient, pourtant j’y allais vraiment mollo. Non je ne la rachèterai pas, je pense avoir trouvé « mieux » avec Taaj (bien que pas bio).

Gelée démaquillante Bio Beauté By Nuxe

gelée nettoyante bio beauté by nuxe

Alors déjà je ne sais pas pourquoi ils ont appelé ce produit « gelée » car c’est tout sauf gélatineux, c’est un gel nettoyant classique. Je ne lui ai rien trouvé d’exceptionnel, pourtant j’avais espoir au moment où je l’ai utilisé qu’il m’aide à faire partir une poussée de boutons de par l’action rééquilibrante que la marque met en avant, mais que nenni.  A côté de ça, je n’ai pas non plus été transcendée par l’odeur cela dit il n’est pas du tout agressif.  Je suis revenue à mon Anne Marie Borlind, et là je teste en ce moment la marque Dr Haushka, affaire à suivre.

masque gommant chauffant freeman argile rouge huiles et sens

L’argile rouge, Huile et sens

Je n’ai pas arrêté de l’utiliser depuis que je l’ai. J’adore cette argile parce que je vois des résultats quand je l’utilise. Elle désincruste les pores de ma peau sans l’agresser et lui donne un petit coup de fouet. Oui je vais la racheter sans hésiter.

Le gommage masque chauffant au charbon, Freeman

J’ai découvert ce produit lorsque je suis allée à San Francisco, j’ai été séduite par la double utilisation : masque et gommage à la fois. La composition était pas trop sale contrairement à certains de ses cousins alors je me suis laissée tenter. J’aime beaucoup ce produit parce qu’il exfolie super bien et débarrasse bien la peau de ses impuretés. On sent bien l’effet chauffant à l’application alors pour moi les promesses sont tenues d’autant plus que c’est un produit qui ne coûte vraiment pas cher. On ne peut pas en demander plus à un produit de ce type selon moi.  Oui si j’arrive à remettre la main dessus (il me semble qu’il est dispo en ligne) je le rachèterai.

Hydrolat de Bambou bio, Vydja Nature

hydrolat bambou  vydja nature ferme de saussac

C’est un hydrolat que j’avais choisi pour ses propriétés matifiantes, il était très conseillé pour les peaux acnéiques. C’est le genre d’hydrolat que j’ai adoré utiliser le matin pour réveiller ma peau en douceur. Il était bien parfumé ce qui donnait presque envie de le manger. Je n’ai pas vu d’effets flagrant sur ma peau mais je suis consciente qu’un hydrolat ne peut pas lutter contre les effets d’un dérèglement hormonal, pour ça il faudrait une action en interne. Le produit était en tout cas de qualité, je pense me tourner à nouveau vers ce type de produit sur ce site. Un grand pouce en l’air pour la marque Vydja nature qui se montre transparente en apposant sur le produit le nom du producteur au lieu de s’attribuer le mérite de la fabrication comme Aroma-Zone par exemple peut le faire.

Voici la version vidéo de cet article

 Avez-vous fais des découvertes de produits au travers de cet article ? Un produit vous tenterait-il ? 

Mălĕdicĕre carcinoma. Ce qu’on pense tout bas et qu’on ose pas dire tout haut, ma version.

cancer

Deep-Inside (crédit photo pauline-west.com)

Il parait que le pouvoir de l’auto persuasion est souvent sous-estimé. Est-ce que les peurs que l’on peut ressentir font-elles aussi partie d’une réalité à laquelle l’on souhaiterait échapper à tout prix ? Il parait aussi que le destin est scellé, quoi qu’on dise quoi qu’on fasse. Elles sont bien faciles à prononcer ces phrases toutes faites que nul n’est en mesure de vraiment vérifier. Elles semblent cependant moins évidentes pour celui qui les entend. Oui parce que, que se passerait il si un jour nous découvrions que nos pires angoisses sont devenues réalités. La loi de l’attraction évoqueraient-ils. Il n’y a pas de chance ou de malchance, seulement des actes et des conséquences. Oui, c’est ce qu’ils pensent.

Je pense que je ne pourrais jamais oublier ce week-end. J’étais à ce moment-là si loin géographiquement mais je n’avais en fait, jamais été aussi proche. Ce jour-là j’ai eu envie de dessiner le sourire sur vos lèvres. Le sourire qui endolorit la mâchoire, celui qui fait que nos yeux pétillent. J’ai eu envie de vous rappeler à quel point vous aviez de la chance d’être deux tout en ne faisant qu’un. Après tout, ce n’est pas donné à tout le monde. La vie n’est pas un livre de contes et toutes les Cendrillon ne trouvent pas la chaussure à leur pied. Et si elles daignent la trouver, braveraient-elles vents et marrées pour cette personne ? Rien n’est moins sûr. Ce week-end là je me suis sentie satisfaite comme jamais et je pensais que rien ne pourrait assombrir ce tableau merveilleux.

Mais ce soir-là, tout s’est effondré. Un vent glacial s’est faufilé à travers l’appartement et est venu éteindre toutes les chandelles qui étaient allumées, les unes après les autres. Ce courant d’air a terminé sa course dans ma poitrine et semble y avoir trouvé refuge.  J’ai cru pendant quelques instants à un mauvais rêve mais ce même air glacial est venu me sortir de mes songes en prenant soin d’aspirer autant d’oxygène qu’il le pouvait. Alors j’ai crié parce que je ne savais pas quoi faire d’autre mais les mots qui sortaient de ma bouche ne devaient clairement pas être ceux qui me transperçaient l’âme car tu ne les as pas entendus. Si tu les avais compris tu leur aurais surement accordé l’importance qu’ils méritaient.

Les semaines passaient et je découvrais chaque jour un peu plus ce qu’était véritablement l’obscurité dans sa forme la plus traître. On ne peut pas vraiment la voir, on ne peut pas la toucher, on peut simplement la ressentir. Elle ne montre pas son véritable visage immédiatement. Non elle prend simplement soin de s’annoncer comme si de rien n’était puis elle se fait discrète jusqu’au jour où elle s’est tellement bien installée qu’elle décide de montrer son véritable visage. Alors elle vient creuser de profonds creux autour de ses yeux qu’elle se fait un plaisir de teindre de noir. Elle prend un malin plaisir à s’emparer des étoiles dont ils pouvaient regorger. Elle s’assure que les jours paraissent longs, bien plus longs qu’ils ne l’avaient jamais été en lui confisquant jour après jour chaque petite once d’énergie. Chaque seconde qui passe, elle s’assure qu’on ne l’oublie pas et elle parvient toujours à ses fins. Parce que la délicate et subtile maltraitance intérieure n’est pas suffisante, il lui faut également s’emparer du corps tout entier. Elle vous ôte sans scrupule votre féminité, du moins en surface. Elle vous laisse seule avec cette impression de ne plus être maître de quoi que ce soit.

Elle me laisse avec cette impuissance de ne pas parvenir à intervenir pour l’arrêter.  Cette impuissance de pas pouvoir te laisser me croire si je te dis que tout ira bien parce que tu sauras qu’au fond de moi, je ne suis plus sure de rien. Elle jubile devant le mur géant d’incertitudes qu’elle bâtit jour après jour. Elle jouit de l’angoisse qu’elle fait naître seconde après seconde. Elle triomphe des larmes qu’elle fait couler, toujours plus chaudes les unes que les autres.

Pourquoi toi ? Quelle injustice. Toi qui as dédié ta vie à la servitude la plus totale des tiens. Toi qui a toujours fais passer le bien-être des autres avant le tien. Toi qui ne t’es jamais souciée de ton être parce que tu vivais à travers les autres surement un peu trop égoïstes pour s’en rendre compte. J’aurais préféré être à ta place parce qu’au moins je sais que pour une fois mon entêtement constant, ma tête dure comme tu le dis si bien serait alors mon allié.Où est le bon sens ? Tout cela a-t-il véritablement un sens ? Autant de questions qui ne tarissent jamais et qui demeurent sans réponse.

La douleur. Physique. Morale. Le froid. La faiblesse. La peur. La colère. Le silence, long, bien trop long. Spectatrice, j’assiste à toute cette petite mise en scène que tu as si peu scrupuleusement créée pour nous. Je te regarde d’en bas l’affiner à ton goût de jour en jour les poings et les pieds liés. Alors elle se bat contre toi, et je me débats avec elle. Elle patiente, elle résiste, elle te fait front. Elle se montre convaincante mais toi, tu t’accroches. Elle ne te veut pas en elle et elle puise en nous toute la force qu’elle n’a pas pour t’excommunier.

Tu sembles alors t’être éloignée quelque peu, mais nous ne t’oublions pas. Tu as causé beaucoup de dégâts, les pires qui soient parce qu’on ne peut pas vraiment les observer à l’œil nu, seulement les ressentir. Tu nous as dotés du pouvoir de te voir quand bien même tu n’y es pas. Tu lui as laissé un corps meurtri, affaibli, endoloris. Tu nous as forcés à briser cette confiance que nous pouvions avoir trop facilement accordé à la vie. Tu nous as certes ôté une part d’innocence mais tu as fait de nous des êtres plus endurants à la douleur, des êtres plus durs. Tu nous as définitivement rappelé le sens des priorités et en cela tu as éclairé notre chemin. Tu éveilles en nous le pire et tu n’es qu’une lâche parce que tu nous sais incapable de t’atteindre. Tu es une ordure sans précédent et tu sèmes en nous les pires songes qui puissent exister. Tu te nourris de nos peurs pour exister et grandir. Nous nous servirons d’elles pour bâtir une forteresse qui t’empêchera aussi longtemps que nous le pourrons de nous atteindre et nous te repousserons aussi loin que nous le pourrons.

Tu es  une immondice sans nom. Tu es le Cancer.