La pilule ne règle pas les problèmes d’acné : Pourquoi et ma routine soin du moment

Bonjour à tout le monde ! Aujourd’hui je vous propose de vous expliquer pourquoi la pilule ne constitue pas un traitement contre l’acné et de vous parler des produits du moment que j’utilise pour maintenir ma peau en bonne santé. Je ne suis pas médecin ni dermatologue mais mes propos se basent sur le fonctionnement naturel du corps humain, d’ouvrages que j’ai lu sur le sujet, de conférences auxquelles j’ai pu participer. Toutes les informations que je vais vous donner sont 100% facilement vérifiables.

mignature piilule n est pas un traitement

Lien de cet article en version vidéo 

Le fonctionnement « vulgarisé » de la pilule

Pour bien comprendre pourquoi la pilule n’est pas une solution pour traiter l’acné il faut se pencher sur son principe d’action. Grossièrement, les hormones synthétiques contenues dans la pilule envoient un « faux signal » à votre cerveau pour lui faire croire que vous êtes enceinte. La raison est simple, en faisant croire à votre organisme que vous êtes enceinte, votre corps ne peut pas féconder d’embryon. En effet, quand vous êtes naturellement enceinte, votre corps à ce même mécanisme afin de vous empêcher de féconder plusieurs embryons à des moments différents, ce qui serait vous en conviendrez, très problématique.

A partir du moment où vous prenez la pilule, vos cycles ne sont plus naturels et votre organisme est à la merci totale des hormones que vous ingérez. Ainsi donc, contrairement à ce que l’on essaie de vous faire croire, la pilule le régule pas vos cycles, elle les manipule de A à Z mais je comprends que cela puisse avoir ce coté « pratique ». Qui n’a jamais enchaîné 2 plaquettes de pilule quand ça nous arrangeait bien de ne pas avoir nos règles. En fait, je peux même vous dire que sous pilule, ce ne sont même pas de vraies règles que vous avez, elles sont totalement artificielles et provoquées uniquement par l’arrêt de votre plaquette (et donc la chute brutale d’hormones).

Si avant de prendre la pilule, vous aviez de l’acné pour une raison différente que celle de l’adolescence, à son arrêt, votre acné a beaucoup de chance de revenir…et parfois de façon plus brutale.

Pourquoi et comment la pilule masque les problèmes sans les résoudre

L’acné c’est un signal qu’un dérèglement de votre organisme est en cours, c’est aussi une façon pour votre corps d’évacuer des déchets. Avec la prise de la pilule, vous faites une suppression de symptôme, vous empêchez votre corps de se débarrasser par voie cutané de déchets. Autrement dit, vous empêchez votre corps de s’exprimer, vous masquez un problème et décidez de l’ignorer par la même occasion. Cette suppression de symptôme peut avoir pour conséquence de vous faire développer, parfois bien des années plus tard, des pathologies dont vous ne vous douterez peut être pas que la pilule a eu un rôle précis dans son développement (ou facteur aggravant). On  pourrait citer par exemple, le cancer du sein, le cancer de l’utérus et j’en passe.

TROP de gynécologues et de dermatologues prescrivent à tord et à travers la pilule en guise de traitement pour l’acné, comme si la pilule était un médicament inoffensif alors qu’il ne l’est pas. La banalisation d’un tel traitement est dangereuse et surtout…ne règle pas les problèmes d’acné.

Voici la routine soin que je suis actuellement 

routine soin

Je vous dirai que maintenant l’état de ma peau, 2 ans après mon arrêt de pilule, est assez stable. Ça m’arrive encore d’avoir quelques petits boutons pendant mon cycle mais ils partent assez rapidement finalement. Sinon, si je fais trop d’écarts alimentaires, je peux le payer, notamment quand j’achète pour 30$ de McDo. Globalement j’ai remarqué que la plus simple la routine était, le mieux ma peau s’en portait.

Je me démaquille à l’huile TAAJ. Excellent pouvoir démaquillant, ne pique pas les yeux. Evite d’utiliser 50 cotons démaquillants.

Gel nettoyant: Actuellement j’utilise le Acné wash de la marque Dermamed. Je le trouve un peu agressif et asséchant mais disons que ce sont plus ses propriétés astringentes qui intéressement. Cependant je ne le rachèterai pas.

Des hydrolats: Après le nettoyage de la peau et au réveil. Le soir j’ai plus tendance à utiliser des hydrolats avec des propriétés purifiantes alors que le matin je vais utiliser quelque chose de plus doux, de décongestionnant par exemple. La lotion décongestionnante de pranarom est sympa.

L’hydratation: Comme je vis au Québec depuis Juin 2016, les hivers sont rudes et moi qui avait plus ou moins arrété d’utiliser des crèmes hydratantes, j’ai du y revenir. Depuis plusieurs mois j’utilise des crèmes dont le principal actif est le calendula: réparateur, cicatrisant, apaisant. En ce moment la marque que j’utilise est Jurlique. Je l’utilise chaque matin avant de me maquiller et parfois le soir aussi si je ressens de l’inconfort. J’ajoute dans cette crème 1 ou 2 gouttes d’huile végétale de thé blanc de la marque make it beauty. L’huile de thé est adoucissante, désincrustante, rééquilibrante et antioxidante. J’en suis contente et en plus elle n’est pas comédogène sur moi.

L’huile essentielle de tea tree et keracnyl sont mes 2 incontournables en application locale directement sur le bouton pour le forcer à sécher et donc m’en débarrasser plus rapidement. De temps en temps je fais aussi des gommages au charbon et des masques à l’argile afin de purifier un peu ma peau.

Avez-vous appris quelque chose dans cet article/cette vidéo ? Vous reconnaissez-vous dans cet article ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 26 = 27