L’huile démaquillante émulsifiante, le meilleur démaquillant ? Pourquoi ?

Coucou les filles !

Aujourd’hui nous parlons démaquillant ! Je voudrais partager avec vous des années d’utilisation de démaquillant et vous parler de ma préférence à moi ! Ne faisons pas de mystères, je vais vous donner aujourd’hui, 5 excellentes raisons qui font qu’à mes yeux, l’huile démaquillante émulsifiante est la meilleure alternative de démaquillage. Bien entendu mon point de vu prend en compte le fait que je sélectionne minutieusement mes produits cosmétiques en fonction de leur liste d’ingrédients.

miniature huile demaq

1- Plus besoin de cotons démaquillants

Qu’on se le dise bien, les cotons démaquillants au même titre que les lingettes génèrent une quantité de déchets considérables. Je ne suis pas spécialement très écolo mais c’est quand même une bonne chose d’en avoir conscience. Par ailleurs les cotons favorisent les irritations de par les produits chimiques traitants qu’ils contiennent, surtout au niveau du contour de l’œil. Avec une huile émulsifiante on a plus ce problème !

2- Un produit adapté à tous les types de peaux (si les ingrédients sont bons et les plus naturels possibles)

La douceur de ce type de produits fait qu’il le rend utilisable par tous les types de peaux sans venir agresser. C’est plaisant de ne pas avoir à se poser la question !

3- Une huile émulsifiante est par définition, en général, plus douce qu’un nettoyant 

Il est plus facile pour cette catégorie de produits d’avoir des tensio actifs plus doux que ceux que l’on retrouve dans d’autres démaquillants liquides par exemples, voir moins d’alcool aussi qui peut s’avérer un peu desséchante. C’est d’ailleurs parfois l’inconvénient de certains produits naturels qui utilisent l’alcool en guise de conservateur.

4- Ne laisse pas de film gras sur la peau

Une huile démaquillante émulsifiante se « lactifie » au contact de l’eau et donc permet d’éviter cet effet film gras qui peut être parfois désagréable, surtout si on ne vient pas nettoyer son visage après le démaquillage. C’est le cas par exemple de l’huile de coco ou l’huile d’olive. Pour éviter cette sensation on peut venir appliquer un gant humide sur le visage.

5- Une efficacité inégalable

Je trouve qu’avec une bonne huile démaquillante émulsifiante, le pouvoir démaquillant est à son maximum. Qu’on utilise du maquillage waterproof ou pas l’efficacité est au rendez-vous sans y passer trop de temps ! Plus besoin d’utiliser un démaquillant + un démaquillant biphasé pour les yeux par exemple !

L’huile démaquillante émulsifiante de TAAJ : Ma préférée

huile demaq taaj

J’en ai essayé beaucoup des huiles démaquillantes et c’est clairement celle que je préfère. Sa composition est assez naturelle, il y a seulement un ingrédient qui me déplaît de par son caractère synthétique et parce qu’il est directement issu de la pétrochimie : Sorbeth-30 tétraoléate.

Cette huile est parfumée mais très délicatement, elle est douce d’usage et ma peau la tolère très bien ! Elle ne pique pas les yeux aussi, ça me parait capital !

Mes petites recommandations pour être sure de choisir une bonne huile démaquillante émulsifiante qui nous convient :

– Bien lire la liste des ingrédients. Préférer les tensio actifs doux à base de coco par exemple.

Attention aux parfums, si vous avez la peau très réactive préférer une huile sans parfum.

– Attention aux conservateurs: l’alcool peut être desséchante si vous avez la peau sensible, cependant elle ne doit pas vous faire peur car sa quantité peut ne pas avoir d’effet négatif. Bannissez les conservateurs chimiques et surtout cancérogènes comme le phénoxyéthanol très souvent utilisé.

– Concernant la « qualité des huiles », extraites à froid ou pas, pour moi ça n’a pas vraiment d’importance dans ce cas, dans la mesure ou je me lave le visage avec un nettoyant juste après mais si vous sautez cette étape alors portez-y attention afin de bénéficier de tous les bienfaits des huiles !

Pour voir mon article en vidéo c’est par ici ! 

Et vous, quelle est votre huile démaquillante préférée et pourquoi ?

 

Lettre ouverte à mon cher Sud de la France. Je vous emmène dans un petit flashback de mes vacances.

Cher Sud de la France,

Je vis au Canada depuis Juin 2016 dans cette contrée lointaine que j’ai rencontré pour la première fois en 2007 mais je suis née chez toi, à Avignon.

Aujourd’hui, Jeudi 7 Septembre 2017, je regarde mes photos de vacances de cet été et je suis quelque peu « nostalgique ». J’ai envie de te montrer un peu sous des différentes facettes et expliquer pourquoi les gens devraient venir te visiter. Je suis toujours particulièrement outrée lorsque j’entends des français installés au Canada cracher sur toi. Quelles que soient leurs raisons, ça me fait toujours un peu mal ce dédain envers toi.

Quand on est jeunes et qu’on a été élevé dans une petite ville, on a des envies d’évasion, de voir autre chose, parfois de partir loin. C’est presque un besoin. Alors on commence à parcourir le monde. Les voyages ont cet incroyable pouvoir de nous faire grandir c’est vrai. Ils nous font aussi réaliser à quel point, nous occidentaux avons globalement de la chance de vivre comme nous le faisons. Mais ils nous font également apprécier ce que nous avons et ils nous donnent toujours envie, à un moment donné, d’y revenir. Nos « racines » disent nos aïeux, c’est vrai, c’est important, c’est rassurant d’y revenir. J’ai toujours apprécié revenir chez moi, et je l’ai apprécié encore plus cette année après une absence d’un petit peu plus d’un an.

Ce soleil, cette chaleur, ces paysages provençaux, ces rivières, ces plages, cette nourriture méditerranéenne, cette gaieté. Oui mais aussi ces râleurs qui ont tout le temps chaud, les piqûres d’araignées et de moustiques, les maux de transport quand il y a trop d’épingles à cheveux sur la route.

Non il n’y a pas que des belles choses, non rien n’est vraiment noir ou blanc ni même rose mais j’aime mon petit bout de pays et bien que je lui fasse des infidélités, il représente mes racines, mes valeurs, mes souvenirs, mes repères. Ce petit bout de pays a contribué à faire de moi ce que je suis, il a influencé ma culture, mes croyances, mon caractère sans aucun doute. Il contribue chaque jour à me faire apprécier, ou pas d’ailleurs et je ne le renierai pas.

A Bientôt Sud de la France, je ne t’oublie pas.

Avec amour.

 

Avignon 

C’est ma ville, j’y suis née. Il y a un taux d’ensoleillement incroyable, probablement grâce ou à cause du vent et les étés  y sont beaux beaux beaux. Non il n’y a pas que le pont St-Bénézet dans cette ville, il y a un centre-ville qui est de toute beauté avec son beau Palais des Papes, chargé d’histoire, ses nobles demeures restaurées (La Mirande), ses beaux jardins en hauteur (Rocher des doms), ses musées (Musée Angladon), ses ruelles pavées, son cinéma d’époque (Utopia), son Opéra majestueuse sur la place de l’Horloge et je pourrais encore continuer.

1 14

Villeneuve-lès-Avignon

Villeneuve, c’est toute mon enfance et mon adolescence. Petite ville paisible. Les activités ne sont pas ce qui la caractérise le plus mais nous avons tout de même la chance de vivre dans une ville qui a un château fort et qui hébergeait jadis un Roi de France dans la tour Philippe Le bel. Vous pourriez également vous promener dans la charmante abbaye du fort et vous reposer parmi les oliviers ou vous rafraîchir au bord d’une fontaine de nénuphars.

15 16

Sénanque 

Dans le sud de la France, vous aurez l’opportunité de visiter une quantité assez incroyable de lieux sacrés tels que des abbayes, des chartreuses, des cloîtres. Ici nous avions visité l’abbaye de Sénanque qui héberge encore des moines à ce jour. C’est un lieu de toute beauté entouré par des champs de lavandin mais aussi d’oliviers à perte de vue. Les maisons ont l’allure typique des maisonnettes du sud de la France, en pierre, avec des volets et des portails de bois.

2 4

Gordes

Si vous aimez les villages perchés sur le haut d’une colline, bordés de vignes, de galets et de petites ruelles toutes plus charmantes les unes que les autres, Gordes est votre destination. La beauté du village et les vues sont éblouissantes.

5

Roussillon

Parce que le Sud de la France a une diversité de paysages incroyables, vous pourrez visiter Roussillon et son célèbre chemin des ocres. On se croirait presque dans un paysage du Grand Canyon aux Etats-Unis !

6 7 8

Ramatuelle

Parce que dans le Sud de la France on a aussi une proximité avec la Méditerranée nous avons la chance d’avoir des plages dignes de ce nom. Ici, une photo qui ne rend pas justice à la beauté de la plage de Ramatuelle tant en surface que sous l’eau. J’ai rarement vu, en France, une eau aussi belle avec autant de poissons si près du rivage.

9

Marseille

La célèbre ville qui nous évoque à tous et toutes Marcel Pagnol nous gâte également de paysages à couper le souffle. Quel privilège de passer une journée aux calanques. La petite randonnée pédestre pour y accéder dure environ 40 minutes mais elles en valent tellement la peine. La Méditerranée dans toute sa splendeur, majestueuse, entourée de son relief, de son petit port, de ses petits bateaux, de ses immenses pins, c’est un coin de paradis.

10 11

Saint-Julien-en-Verdon

Quand l’homme et la nature s’unissent pour créer des barrages, cela nous donne de beaux « lacs artificiels » de toute beauté. Tout proche des gorges du Verdon on a le lac de Castillon avec sa couleur bleue turquoise qui nous laissée bouche bée. L’ambiance est à la convivialité, pédalo avec toboggan, voiles, petits bateaux à moteurs sont à votre disposition pour des prix compétitifs. Le combo parfait pour passer une superbe journée loin des tracas du quotidien.

12 13

 

 

Et vous, comment vous aimez votre petit bout de pays ?

 

1 an au Canada à Québec city : 1er petit bilan et anecdotes ! (vidéo et article)

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd’hui je voudrais dresser avec vous un premier petit bilan de mon départ au Canada dans la ville de Québec city. Pour rappel je suis partie grâce à mon travail avec un permis de travail d’une durée de 3 ans et avec un statut de « travailleuse qualifiée ». Aujourd’hui, 1 an et 2 mois après mon arrivée je voudrais partager avec vous mes ressentis et mes envies pour l’avenir.

mignature canada

Ce qui me faire rire et sourire au Québec :

– Quand on dit « tes culottes » pour parler de mon pantalon – Quand les tongues deviennent des gougounes et les fesses des foufounes. – Quand les toutous sont des peluches et quand on refuse qu Mc do de te servir un big mac avant 11h. Quand un québequois te dit que la tartiflette c’est juste de la poutine plus élaborée. Quand quelqu’un te propose d’aller « chez nous »pour te proposer d’aller en fait chez lui car oui il vit seul mais s’exprime comme si ce n’était pas le cas.

Ce qui me déplaît à Québec:

– La rigidité du système de santé : difficulté à trouver un médecin de famille, des cliniques sans rdv dans lesquelles il faut prendre rdv, un régime à 2 vitesses dans certaines spécialités telle que la dermatologie par exemple. Par ailleurs les non-résidents n’ont pas le droit au remboursement des médicaments à moins d’avoir une assurance privée.

– Le froid, la neige, le manque d’ensoleillement, les courts étés. Quand on naît au soleil dans le sud de la France c’est difficile d’y renoncer sans râler. Je m’excuse auprès de tous les québécois pour me plaindre 364 jours sur 365 du manque de chaleur… « c’est quoi ce putain de pays, il fait -8000″.

Les déménagements le 1er juillet pour tout le monde: c’est une bien drôle d’idée qui fait tripler le prix des déménageurs à cette période de l’année et qui transforme la ville en un véritable chaos.

paysage ville

Ce que j’apprécie à Québec: 

La qualité de vie: Elle est plutôt bonne, le prix des loyers est assez décent et la ville offre un large éventail d’activités à peu près tout au long de l’année à des prix assez raisonnables aussi.

La sécurité: Si nous enlevons les épisodes marginaux du type A.Bissonette on se sent en sécurité à Québec et ce à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. Dans les banlieues les maisons n’ont pas de clôtures, les enfants jouent dans la rue, laissent traîner leurs vélos, leurs jouets et rien ne se passe. C’est appréciable si nous comparons le stress dans lequel nous vivons dans plusieurs pays européens.

Le libre choix de faire vacciner nos enfants ou non. C’est un choix qui ne nous est pas donné en France et qui risque de se durcir davantage avec le projet de lois des 11 vaccins. Ici on laisse chaque parent prendre la décision qui lui semble la meilleure pour son enfant!

La tranquillité: La faible densité de population peut vous donner le privilège de vous retrouver seul(e) à un endroit si vous êtes chanceux(e). Une belle opportunité si cela vous arrive de prendre le temps de prendre quelques bouffées d’air frais, faire le vide autour de vous, écouter le silence et vous laisser bercer par les chants du paysage. Cela ne pourra jamais ou quasi jamais vous arriver en France.

promenade

Bilan

Globalement, je dirai que je suis satisfaite de ma vie à Québec, à tel point que je suis bientôt sur le point d’entamer un processus de résidence permanente. Je vous en parlerai davantage lorsque je serai dans les démarches. L’eldorado n’existe pas mais les points positifs surpassent pas mal les aspects un peu moins plaisants. Le civisme et la sécurité font de cette région un cocon ou il fait bon vivre et dans lequel on rêverait de venir y fonder une petite famille. Affaire à suivre !

Si vous avez des questions n’hésitez pas à me les poser ça me fera plaisir de vous répondre. En attendant je vous laisse avec la version vidéo de cet article. Gros bisous !

La pilule ne règle pas les problèmes d’acné : Pourquoi et ma routine soin du moment

Bonjour à tout le monde ! Aujourd’hui je vous propose de vous expliquer pourquoi la pilule ne constitue pas un traitement contre l’acné et de vous parler des produits du moment que j’utilise pour maintenir ma peau en bonne santé. Je ne suis pas médecin ni dermatologue mais mes propos se basent sur le fonctionnement naturel du corps humain, d’ouvrages que j’ai lu sur le sujet, de conférences auxquelles j’ai pu participer. Toutes les informations que je vais vous donner sont 100% facilement vérifiables.

mignature piilule n est pas un traitement

Lien de cet article en version vidéo 

Le fonctionnement « vulgarisé » de la pilule

Pour bien comprendre pourquoi la pilule n’est pas une solution pour traiter l’acné il faut se pencher sur son principe d’action. Grossièrement, les hormones synthétiques contenues dans la pilule envoient un « faux signal » à votre cerveau pour lui faire croire que vous êtes enceinte. La raison est simple, en faisant croire à votre organisme que vous êtes enceinte, votre corps ne peut pas féconder d’embryon. En effet, quand vous êtes naturellement enceinte, votre corps à ce même mécanisme afin de vous empêcher de féconder plusieurs embryons à des moments différents, ce qui serait vous en conviendrez, très problématique.

A partir du moment où vous prenez la pilule, vos cycles ne sont plus naturels et votre organisme est à la merci totale des hormones que vous ingérez. Ainsi donc, contrairement à ce que l’on essaie de vous faire croire, la pilule le régule pas vos cycles, elle les manipule de A à Z mais je comprends que cela puisse avoir ce coté « pratique ». Qui n’a jamais enchaîné 2 plaquettes de pilule quand ça nous arrangeait bien de ne pas avoir nos règles. En fait, je peux même vous dire que sous pilule, ce ne sont même pas de vraies règles que vous avez, elles sont totalement artificielles et provoquées uniquement par l’arrêt de votre plaquette (et donc la chute brutale d’hormones).

Si avant de prendre la pilule, vous aviez de l’acné pour une raison différente que celle de l’adolescence, à son arrêt, votre acné a beaucoup de chance de revenir…et parfois de façon plus brutale.

Pourquoi et comment la pilule masque les problèmes sans les résoudre

L’acné c’est un signal qu’un dérèglement de votre organisme est en cours, c’est aussi une façon pour votre corps d’évacuer des déchets. Avec la prise de la pilule, vous faites une suppression de symptôme, vous empêchez votre corps de se débarrasser par voie cutané de déchets. Autrement dit, vous empêchez votre corps de s’exprimer, vous masquez un problème et décidez de l’ignorer par la même occasion. Cette suppression de symptôme peut avoir pour conséquence de vous faire développer, parfois bien des années plus tard, des pathologies dont vous ne vous douterez peut être pas que la pilule a eu un rôle précis dans son développement (ou facteur aggravant). On  pourrait citer par exemple, le cancer du sein, le cancer de l’utérus et j’en passe.

TROP de gynécologues et de dermatologues prescrivent à tord et à travers la pilule en guise de traitement pour l’acné, comme si la pilule était un médicament inoffensif alors qu’il ne l’est pas. La banalisation d’un tel traitement est dangereuse et surtout…ne règle pas les problèmes d’acné.

Voici la routine soin que je suis actuellement 

routine soin

Je vous dirai que maintenant l’état de ma peau, 2 ans après mon arrêt de pilule, est assez stable. Ça m’arrive encore d’avoir quelques petits boutons pendant mon cycle mais ils partent assez rapidement finalement. Sinon, si je fais trop d’écarts alimentaires, je peux le payer, notamment quand j’achète pour 30$ de McDo. Globalement j’ai remarqué que la plus simple la routine était, le mieux ma peau s’en portait.

Je me démaquille à l’huile TAAJ. Excellent pouvoir démaquillant, ne pique pas les yeux. Evite d’utiliser 50 cotons démaquillants.

Gel nettoyant: Actuellement j’utilise le Acné wash de la marque Dermamed. Je le trouve un peu agressif et asséchant mais disons que ce sont plus ses propriétés astringentes qui intéressement. Cependant je ne le rachèterai pas.

Des hydrolats: Après le nettoyage de la peau et au réveil. Le soir j’ai plus tendance à utiliser des hydrolats avec des propriétés purifiantes alors que le matin je vais utiliser quelque chose de plus doux, de décongestionnant par exemple. La lotion décongestionnante de pranarom est sympa.

L’hydratation: Comme je vis au Québec depuis Juin 2016, les hivers sont rudes et moi qui avait plus ou moins arrété d’utiliser des crèmes hydratantes, j’ai du y revenir. Depuis plusieurs mois j’utilise des crèmes dont le principal actif est le calendula: réparateur, cicatrisant, apaisant. En ce moment la marque que j’utilise est Jurlique. Je l’utilise chaque matin avant de me maquiller et parfois le soir aussi si je ressens de l’inconfort. J’ajoute dans cette crème 1 ou 2 gouttes d’huile végétale de thé blanc de la marque make it beauty. L’huile de thé est adoucissante, désincrustante, rééquilibrante et antioxidante. J’en suis contente et en plus elle n’est pas comédogène sur moi.

L’huile essentielle de tea tree et keracnyl sont mes 2 incontournables en application locale directement sur le bouton pour le forcer à sécher et donc m’en débarrasser plus rapidement. De temps en temps je fais aussi des gommages au charbon et des masques à l’argile afin de purifier un peu ma peau.

Avez-vous appris quelque chose dans cet article/cette vidéo ? Vous reconnaissez-vous dans cet article ?